L'entreprise

La dimension des PME ne justifie pas ou ne permet pas d'internaliser à plein temps les expertises dont elles ont besoin. Pourtant ces compétences leur sont plus utiles encore qu'aux grands groupes. L'offre de Sostenuto a été conçue particulièrement. Le modèle économique de l'entreprise donne la priorité à une relation durable avec ses clients et à la qualité du support qui leur est fourni.

Depuis 2017, Sostenuto est au service des dirigeants de PME pour faciliter leur action. Vous trouverez par exemple sur ce site un guide pratique sur le bonheur et la performance dans l'entreprise co-rédigé par Thomas Delpech et Claire Pousset, accompagné d'une série d'infographie. Des articles abordent régulièrement divers sujets utiles aux dirigeants. Sostenuto est ainsi un centre de ressources au-delà de ses prestations de services.

Pour mettre à la portée du plus grand nombre une méthode puissante de pilotage de la performance et de la stratégie, Thomas Delpech a adapté le balanced scorecard en jeu de cartes. Les entretiens découverte avec chaque prospect sont l'occasion d'une expérience originale. Nous passons en revue l'entreprise, ses enjeux et son fonctionnement pour cibler précisément et justement le besoin de support.

Sostenuto se découvre comme une musique, un temps après l'autre.

Thomas Delpech

A quoi consacrons-nous notre temps et nos compétences ? Cette question agite notre société et elle m'a bousculé. J'aime résoudre les problèmes et embellir le quotidien de ceux qui m'entourent. Créer Sostenuto m'a permis d'en faire mon métier.

Le contrôle de gestion, le lean management et l'informatique sont mes outils. Ce que je vends, c'est l'amélioration qu'ils produisent. 

Mon expérience préférée est le redressement d'une entreprise en sauvegarde. Avec des leviers opérationnels, nous avons amélioré la rentabilité en allégeant la charge des opérateurs, de l'encadrement et des dirigeants. Les clients ont même noté une amélioration de la qualité et de la relation client.

Je crois que les dirigeants de PME ont plus besoin de support que de conseils. Leur agenda et leurs pensées sont chargés, comment prendre de la hauteur si les analyses sont longues et compliquées à produire ? Ils doivent décider, prendre des risques, conduire le changement. Comment avancer si le collectif ne suit pas ? Comment prendre la bonne décision à partir de données floues ou fausses ?

Le seul pouvoir d'un contrôleur de gestion est l'influence, qui repose sur des faits fiables et cohérents. J'utilise l'abstrait des chiffres et des formules pour présenter la réalité aux décideurs, à tous les niveaux de l'entreprise. Ce n'est jamais moi qui amène le dirigeant à une conviction, c'est lui qui la forge à partir des faits.

Lorsqu'un client embauche ou préserve des emplois, lorsque ses salariés retrouvent l'envie de venir et de s'impliquer, lorsque la qualité et la rentabilité progressent, j'ai fait bon usage de mon temps et de mes compétences.