Imprimer
Catégorie : Gestion
Affichages : 2755

Quelle méthode pour bien gérer ses stocks ?

En école de management, on nous apprend bien sûr la stratégie, le marketing, la finance mais aussi… la logistique. J’ai été marquée dans mon cursus à emlyon par le cours Management des Opérations, qui reprend toute la chaîne de production d’un produit. Je me souviens qu’au début de ce cours, je me suis demandée : mais à quoi cela va-t-il bien nous servir ? Nous, les futurs managers disruptifs, ceux qui vont manager des équipes aux quatre coins de la planète, ceux qui vont penser les stratégies des entreprises du CAC 40 ou de start-ups innovantes. Je me suis interrogée sur l’intérêt de comprendre une chaîne de production pour des étudiants en management. Pourtant, ce cours et mes différentes expériences professionnelles m’ont appris que la gestion des stocks est essentielle pour optimiser les performances, les revenus et la marge d’une entreprise. Mais comment bien gérer les stocks de sa société ? Malgré les avancées technologiques récentes, la gestion des stocks reste un sujet brûlant. C’est pourquoi, à travers cet article, je vous propose une réflexion personnelle sur quelques méthodes à maîtriser pour optimiser sa chaîne logistique et éviter les erreurs de stocks, trop souvent coûteuses à une entreprise.

De l’importance de la gestion du stock : le « jeu de la bière »

Le cours de Management des Opérations que j’ai suivi à l’emlyon business school commençait par un cas pratique, le « jeu de la bière ». Il s’agit de fabriquer un produit simple : un pack de bières. Voici les différents acteurs de l’exercice :

Le fournisseur est généralement assuré par le professeur tandis que les demandes du client sont attribuées aléatoirement par un logiciel. Chaque équipe joue le rôle d’un des intermédiaires et doit assurer la meilleure qualité de service possible à ses clients en minimisant son niveau de stock tout en sachant répondre à la demande. Chaque jour, il s’agit d’entrer de nouvelles commandes et de livrer les commandes à l’acteur qui suit votre équipe. Cela paraît facile, non ? Pourtant, le « jeu de la bière » nous apprend que la gestion des stocks n’est pas si simple. Comment anticiper les besoins des clients en avance ? Comment savoir si notre fournisseur va avoir assez de stocks pour répondre à notre demande ? Comment minimiser notre inventaire pour réduire les coûts ? Toutes ces questions, nous nous les sommes posées. Nos difficultés durant ce jeu nous ont fait saisir l’importance de la gestion des stocks.

Tout d’abord, il existe différents types de stocks :

Bien sûr, il peut être tentant d’avoir du stock en réserve pour pouvoir répondre aux attentes de vos clients rapidement et efficacement. Néanmoins, avoir du stock, cela coûte cher. Les coûts d’inventaire sont en effet très élevés. C’est pourquoi, il est important d’évaluer correctement les stocks et de suivre leur rotation. Une bonne gestion du stock permet également de limiter les pertes de votre entreprise dues à une possible dégradation des stocks (obsolescence par exemple). Enfin, gérer vos stocks vous assure de la flexibilité et de la souplesse, deux leviers clés pour assurer une performance optimale à votre entreprise !

4 méthodes pour bien gérer ses stocks

En cas de mauvaise gestion des stocks, deux problèmes peuvent survenir :

C’est pourquoi, en gestion des stocks, deux variables sont essentielles : la date de la commande et la quantité commandée. C’est en jouant sur ces deux constantes que l’on peut dégager quatre méthodes de gestion des stocks que je vous présente ci-dessous :

La méthode de réapprovisionnement fixe périodique : également appelée méthode calendaire, cette méthode de gestion des stocks consiste à commander une quantité fixe à date fixe. Attention, s’il s’agit de l’une des méthodes les plus simples à réaliser, la méthode calendaire est également l’une des plus risquées car elle peut rapidement conduire à des erreurs de stock ;

La méthode de recomplètement périodique : ici, le gestionnaire des stocks doit définir un niveau de stock maximum. À chaque période, le gestionnaire doit compléter la quantité manquante pour atteindre ce stock maximum. Cette méthode s’applique à intervalles réguliers et consiste à commander à date fixe une quantité variable puisque le niveau de stock à compléter varie en fonction du volume des ventes ;

La méthode de réapprovisionnement à la commande : cette méthode consiste à passer commande d’une quantité variable qui s’adapte à la demande ;

La méthode de gestion à point de commande : il s’agit d’une méthode à date variable mais à quantité fixe. En suivant cette méthode, vous allez devoir définir un point de commande correspondant à un niveau du stock. Dès que ce point de commande sera atteint, il faudra déclencher la commande de réapprovisionnement selon la quantité fixe que vous aurez décidé en amont.

Mon conseil pour organiser ou ajuster votre gestion de stock

Le choix d’une méthode correspond à vos réalités opérationnelles et commerciales. Vous pouvez être contraint de commander une quantité fixe ou de respecter une date prédéfinie de livraison. Je vous recommande d’utiliser votre historique de ventes pour simuler les variations de votre stock avec la méthode que vous envisagez. Vous estimerez ainsi les seuils à pratiquer pour réduire vos coûts sans subir de ruptures.

 Amandine PEYRE