La relation homme-machine à l’heure de l’IoT et de l’IA : qui est maître, qui est serviteur ?

Vers une machine humaine, trop humaine ?

Que ce soit via l’usage de casques chez Lidl ou de bracelets chez Amazon, les objets connectés apparaissent comme un moyen infaillible pour contrôler à distance et en temps réel les tâches effectuées par les salariés. Mais l’internet des objets ou IoT (Internet of Things) fait craindre la déshumanisation de tâches réalisées par du personnel humain. Peut-on craindre qu’un jour les managers seront remplacés par des chatbots ?

L'intelligence artificielle (IA) se définit comme les capacités d'une machine à reproduire des processus cognitifs du cerveau humain : percevoir et s’adapter à son environnement, communiquer, raisonner, décider, réagir, apprendre. L’entrée dans l’ère de l’IA constitue le début d’une nouvelle révolution industrielle à l’échelle mondiale – d’où le plan d’action annoncé par Emmanuel Macron en mars 2018. Cependant l’IA éveille des craintes : l’homme ne risque-t-il pas d’être remplacé par la machine ou soumis à elle ?

Manager à l’heure de l’intelligence artificielle

Laisser les tâches répétitives aux machines, c’est permettre aux hommes de se concentrer sur des activités pertinentes, donc garantir une meilleure qualité de travail. Or la mise en pratique d’Amazon donne les activités manuelles aux humains et intellectuelles aux machines. La machine présente deux atouts : sa puissance de calcul et de mémorisation. L'humain a quant à lui une capacité d'empathie, de communication et de réflexion créative. Si les machines sont plus rapides que l’homme dans la collecte et le traitement des données, elles ne peuvent pas le supplanter pour les tâches les plus stratégiques et réflexives.

La direction marketing utilise des assistants virtuels et des outils de collecte de données qui servent au planning stratégique, la direction financière utilise des systèmes automatisés de détection de fraude et d'analyse de risque, la direction des opérations automatise la production, la logistique et la maintenance, la direction RH laisse des algorithmes trier et sélectionner les CV. L’entreprise semble donc s’émanciper progressivement du travail humain, non sans effet sur le management : il faut à présent gérer la bonne coordination entre les machines et les salariés.

De nouvelles solutions apparaissent pour faciliter le travail des managers et de leurs collaborateurs et leur faire gagner du temps : l’IA BizzPeek permet d’automatiser la création de PowerPoint, Tallyos aide à la gestion du personnel en déplacement à distance, l’objet connecté de GreenMe s’assure de la qualité de l’environnement au travail via la collecte de données en temps réel... Ainsi, le travail devient plus horizontal et les managers se voient délestés de certaines tâches autrefois chronophages qui sont automatisées, comme la planification de réunions. On peut donc prévoir que l’entreprise de demain sera moins hiérarchique, composée de divers groupes de travailleurs supervisés par des processus assistés par l’IA - les managers s’aideront d’algorithmes intelligents pour prendre leurs décisions.

Les défis de la révolution numérique : des opportunités pour les PME et PMI

Tant pour les grands groupes que les PME et PMI, le passage à l’ère de l’IA ne peut se faire sans un changement profond de culture d’entreprise. Le dirigeant doit à la fois porter le risque managérial induit par de nouvelles pratiques et susciter l’adhésion des parties prenantes en anticipant et gérant les problèmes éventuels.

Les défis liés à l’intégration de l’IA et de l’IoT consistent à anticiper l’évolution du business model, ajuster les budgets, adapter les méthodes de travail pour y intégrer de nouvelles expertises liées à la révolution digitale, développer l’agilité managériale et intégrer la relation client dans le processus de création de valeur via l’analyse de données.

Ces changements nécessiteront bien évidemment un temps d’adaptation pour les équipes et les dirigeants. Il est donc nécessaire de former les managers d’aujourd’hui et de demain aux nouvelles manières de décider face à la numérisation croissante des entreprises, en ayant recours à leur esprit critique, leur créativité et leur sens de l’éthique.

 

Rédigé pour Sostenuto par Santa Muller

  • Comment utiliser le Big Data pour mieux comprendre son marché ? Santa MULLER

    Comment utiliser le Big Data pour mieux comprendre son marché ? La maîtrise du Big Data est devenue un enjeu majeur de compétitivité des entreprises, quelle que soit leur taille. Le Big Data, c’est un ensemble de données récoltées en masse qui sont analysées via des outils informatiques pour aider à la connaissance du marché et à la prédiction de ses évolutions. Ces données sont soit structurées (bases de données clients, produits, etc.), soit non structurées (images, vidéos, etc.). A l’ère d’internet, des multinationales telles que les GAFA récoltent les données de millions de clients....

  • La relation homme-machine à l’heure de l’IoT et de l’IA : qui est maître, qui est serviteur ? Santa MULLER

    La relation homme-machine à l’heure de l’IoT et de l’IA : qui est maître, qui est serviteur ? Vers une machine humaine, trop humaine ? Que ce soit via l’usage de casques chez Lidl ou de bracelets chez Amazon, les objets connectés apparaissent comme un moyen infaillible pour contrôler à distance et en temps réel les tâches effectuées par les salariés. Mais l’internet des objets ou IoT (Internet of Things) fait craindre la déshumanisation de tâches réalisées par du personnel humain. Peut-on craindre qu’un jour les managers seront remplacés par des chatbots ? L'intelligence artificielle (IA) se...

  • Premiers pas vers l'usine du futur Thomas Delpech

    Premiers pas vers l'usine du futur Mes notices préférées sont celles des meubles en kit. Sans un mot, elles me montrent à chaque étape où j'en suis et à quoi doit ressembler mon meuble dans les prochaines secondes. Imaginez avoir simplement un tas de planches, de chevilles et de vis et l'image du meuble monté. La tâche vous semblerait insurmontable. Pourtant monter un meuble en kit est le b-a-ba du bricolage domestique, grâce à une série de dessins simplistes. Gérer le changement dans une entreprise est plus souvent perçu comme un casse-tête que comme le b-a-ba du management. Pourquoi ? Sans...